Julien Bugnon réussit un tour de force contre la désertification médicale - Le Moniteur des Pharmacies n° 3263 du 09/03/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3263 du 09/03/2019
 
MON MÉTIER

VAP

Mon Métier

Auteur(s) : ■  FRANÇOIS POUZAUD 

Pour faire venir des médecins dans une maison de santé pluridisciplinaire flambant neuve à Lasseube, Julien Bugnon, titulaire de la seule officine du village, n’a pas hésité à passer devant la caméra, avec la population de la commune et les autres professionnels de santé locaux. Grâce à leur clip vidéo diffusé sur la Toile, trois nouveaux médecins sont arrivés. Une belle victoire pour cette commune des Pyrénées-Atlantiques qui n’en comptait plus qu’un seul.

Ensemble, on peut soulever des montagnes. En 2013, le village de Lasseube (Pyrénées-Atlantiques), situé dans les vignobles du Jurançon, pouvait s’enorgueillir de 3 médecins. Deux d’entre eux sont partis à la retraite fin 2017. Sans être remplacés. La soustraction est vite faite : il n’en restait qu’un seul. Un scénario de désertification médicale classique dans une commune qui ne compte qu’une officine, tenue depuis 2007 par Julien Bugnon, pour un bassin de vie de 3 000 personnes. « Les cabinets médicaux les plus proches étaient situés à 10 km en voiture mais eux-mêmes étaient saturés. Mes patients les plus âgés étaient très angoissés à l’idée de rester sans médecin traitant. Presque tous les jours ils venaient aux nouvelles dans l’espoir que je leur annonce l’arrivée d’un médecin », raconte Julien Bugnon. Malgré la fidélité témoignée par sa patientèle, ce titulaire voit son chiffre d’affaires s’effriter de 950 000 € en 2013 à 750 000 € en 2017, soit une baisse de 5 % par an. Pas étonnant qu’il soit très remonté contre les politiques et l’ARS qui ne lèvent pas le petit doigt tant que la zone n’est pas considérée comme désert médical. « Mais une fois que ce désert est installé, c’est trop tard ! », s’exclame-t-il.

Face à l’inertie publique, ce pharmacien et l’ensemble des professionnels de santé décident de prendre en main leur avenir et ont pour projet de créer une maison de santé pluridisciplinaire où ils se retrouveront tous, y compris l’officine après transfert (à 100 mètres de son lieu d’origine). Julien Bugnon est l’initiateur depuis 2011 de ce projet d’exercice en groupe. « J’ai unifié le projet, mais chacun a pris sa part de responsabilité et de décision », tient-il toutefois à préciser. La mairie est partie prenante du projet, mais sous certaines conditions en termes de soutien financier. « Elle s’était engagée à financer les cabinets médicaux si nous ne trouvions pas de médecins acquéreurs des locaux », explique ce titulaire qui, comme tous les autres professionnels de santé et habitants de la commune, a dû se montrer patient. « Trouver des médecins, c’est difficile quand la maison de santé est encore en cours de construction. » Ne comptant que sur eux-mêmes, ces professionnels de santé locaux seront finalement les seuls acteurs d’un projet qui a mijoté pendant 7 ans.

Trois médecins recrutés

Pour trouver coûte que coûte des médecins et les faire venir à Lasseube, commune classée en zone de revitalisation rurale (ZRR), ce collectif de libéraux de santé a créé et diffusé une vidéo sur YouTube dans laquelle la population se joint pour présenter le projet et lancer un appel aux médecins candidats. « Parallèlement, nous avons posté une annonce sur le site annonces-medicales.com… Sans succès, les seuls médecins ayant répondu étaient des ressortissants hors Union européenne pour lesquels le diplôme n’est pas reconnu équivalent », raconte Julien Bugnon. En revanche, la vidéo connaît une belle notoriété sur Internet : 11 567 vues à la date du 21 février 2019, depuis sa mise en ligne le 18 novembre 2016.

A tel point que les médias locaux et régionaux – La République des Pyrénées, Sud Ouest, France Bleu Béarn, France – s’emparent du sujet et relaient l’annonce de recrutement de médecins. Les travaux ayant commencé en 2015, la maison de santé a ouvert ses portes début juin 2018. Julien Bugnon a été le premier à y transférer son fonds de commerce le 17 juillet dernier, les autres professionnels de santé de Lasseube — 1 médecin, 2 kinés, 2 orthophonistes, 3 infirmiers, 1 service de soins infirmiers à domicile (SIAD), 1 réflexologue – lui ont emboîté le pas en quelques mois. Depuis le 7 janvier 2019, cette maison de santé peut fonctionner à plein régime et s’offre même le luxe d’afficher « complet ». Un couple de médecins, venu de Corrèze, s’y est installé et un généraliste espagnol l’a rejointe. Trois médecins qui ont fait l’acquisition de leur cabinet.

BIO EXPRESS

Décembre 2004 : Diplôme d’Etat de docteur en pharmacie à la faculté de pharmacie de Bordeaux (Gironde).
2004 à 2006 : Adjoint en officine.
2005 : DU d’orthopédie à Nantes.
2007 : Devient titulaire de la pharmacie Lasseuboise.
2013 : DU de phytothérapie aromathérapie.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !