Le Moniteur des pharmacies n° 3263 du 09/03/2019
 

RÉACTIONS

VAP

Reactions


«Pourriez-vous m’expliquer pourquoi le médecin généraliste prescrit des produits pharmaceutiques qu’il n’a passé que quelques mois à étudier alors qu’un pharmacien a passé la majorité de ses études à se familiariser avec, et n’est considéré en France que comme un commerçant ? Encore une fois, la compétence principale du médecin est le diagnostic […] Dans beaucoup d’hôpitaux de par le monde, le médecin réalise le diagnostic mais c’est le pharmacien qui choisit le traitement. C’est une évolution logique de l’utilisation optimale des compétences de chacun, sinon il faudrait revoir les études de pharmacie en France et former pendant deux ans à la vente… Quant à l’attrait pécuniaire de la profession, il me semble que les laboratoires visitent plus facilement les prescripteurs que les délivreurs…» ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK