Le Moniteur des pharmacies n° 3262 du 02/03/2019
 

VAP

Questions de comptoir

■  ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


Oui. Une sportive a été identifiée positive à la morphine et à la codéine lors d’un contrôle antidopage, alors qu’elle affirmait n’avoir consommé aucun médicament ni aucune substance opiacés dans les jours ou les heures précédant la compétition. Mais elle avait mangé du pain contenant des graines de pavot juste avant l’épreuve. Les graines de pavot contiennent de la morphine et de la codéine, avec une concentration en morphine pouvant atteindre 280 mg/kg selon le type de graine. Après ingestion, et en fonction des quantités de graines consommées, les concentrations plasmatiques ou urinaires d’opiacés peuvent être supérieures aux seuils retenus par la réglementation antidopage. La présence de morphine et de codéine pouvant être détectée jusqu’à 48 heures après ingestion, avec un pic entre 3 et 6 heures pour la morphine, il est recommandé ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Un paiement au fil de l’eau (à l’acte) sera-t-il suffisant pour vous donner envie de faire des entretiens et des bilans de médication ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK