Le Moniteur des pharmacies n° 3261 du 21/02/2019
 

Temps Forts

Ouverture


Une étude menée par l’Institut Gustave-Roussy à Villejuif (Val-de-Marne) a mis en évidence une interaction entre les anti-acides (anti histaminiques H2, IPP ) et le pazopanib (Votrient, inhibiteur de tyrosine kinase) : en augmentant le pH gastrique, les anti-acides réduisent l’absorption de l’anticancéreux et ainsi, son efficacité. Les chercheurs ont démontré une réduction de la survie chez les patients ayant suivi un traitement par anti-acide pendant au moins 80 % de la durée du traitement par pazopanib. Ce n’est pas la première fois que les anti-acides sont mis en cause dans ce type d’interaction : les autres inhibiteurs de tyrosine kinase, certains antirétroviraux, l’ulipristal voient également leur efficacité diminuer. Les IPP sont même contre-indiqués avec la rilpivirine.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK