Anti-acides et anticancéreux ne font pas bon ménage - Le Moniteur des Pharmacies n° 3261 du 21/02/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3261 du 21/02/2019
 

Temps Forts

Ouverture

Une étude menée par l’Institut Gustave-Roussy à Villejuif (Val-de-Marne) a mis en évidence une interaction entre les anti-acides (anti histaminiques H2, IPP ) et le pazopanib (Votrient, inhibiteur de tyrosine kinase) : en augmentant le pH gastrique, les anti-acides réduisent l’absorption de l’anticancéreux et ainsi, son efficacité. Les chercheurs ont démontré une réduction de la survie chez les patients ayant suivi un traitement par anti-acide pendant au moins 80 % de la durée du traitement par pazopanib.

Ce n’est pas la première fois que les anti-acides sont mis en cause dans ce type d’interaction : les autres inhibiteurs de tyrosine kinase, certains antirétroviraux, l’ulipristal voient également leur efficacité diminuer. Les IPP sont même contre-indiqués avec la rilpivirine.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !