Le Moniteur des pharmacies n° 3260 du 14/02/2019
 

Temps Forts

Ouverture


Sérialisation rime avec série de questions. Code Datamatrix non lisible, suspicion de médicament contrefait… qui va reprendre la boîte non conforme ? Sera-t-elle à la charge du pharmacien ? Patrick Oscar, président de France Medicines Verification Organisation (France MVO), entité en charge du pilotage du projet Sérialisation en France a répondu à l’agence de presse APMnews qu’il s’agissait d’une question en suspens : « Un groupe de travail européen s’est formé sur ce sujet, nous travaillons avec l’ensemble des pays pour qu’à circuit de distribution équivalent, nous apportions des réponses identiques. » Mieux vaut tard que jamais.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK