Le Moniteur des pharmacies n° 3260 du 14/02/2019
 

Temps Forts

Ouverture


Le Conseil des ministres a eu, le 13 février, la primeur du projet de loi de santé qui sera discuté à partir du 19 mars à l'Assemblée nationale. La loi de santé vise à mettre en œuvre les mesures du plan « Ma santé 2022 ». La réforme des études compte parmi les mesures phares du texte : suppression du numerus clausus et du concours en fin de première année. Des amendements ne manqueront pas d’être déposés. L’un d’entre eux pourrait permettre aux pharmaciens de prendre en charge le traitement de certaines angines, si l’on en juge par les propos de Thomas Mesnier, député de Charente et rapporteur de la loi, dans les colonnes du Journal du dimanche du 10 février. Le vote définitif du texte est ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !