Le Moniteur des pharmacies n° 3260 du 14/02/2019
 

Expertise

Formation

En France, environ 1,95   million de personnes reçoivent un anticoagulant injectable. L’injection peut être pratiquée par une infirmière ou par le patient lui-même après apprentissage.

A savoir Les héparines sont indiquées dans la prévention et le traitement des accidents thromboemboliques veineux ou artériels. On distingue les héparines non fractionnées (HNF) d’origine animale (héparine sodique, héparine calcique) et les héparines de bas poids moléculaire (HBPM), fragments de l’héparine naturelle (daltéparine, nadroparine, énoxaparine et tinzaparine). On y associe un dérivé de synthèse : le fondaparinux. A l’exception de l’héparine sodique (Héparine Choay) utilisée par voie intraveineuse, toutes les héparines et le fondaparinux s’administrent par voie sous-cutanée. Elles ne doivent pas être injectées par voie intramusculaire (IM). Le délai d’action est rapide mais l’HNF a une demi-vie relativement courte imposant 2 à 3 injections par jour. Les HBPM ont une demi-vie plus ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK