Le Moniteur des pharmacies n° 3260 du 14/02/2019
 

TÉMOIGNAGE

Services

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD 

En matière de transfert de pharmacie, rien n’est définitivement acquis. Daniel Bullet, titulaire à Tarbes, est bien placé pour le savoir. Sa licence accordée il y a 4 ans vient d’être annulée rétroactivement. Il compte maintenant sur «   l’ordonnance Réseau   ».

Daniel Bullet, titulaire de la pharmacie Saint-Antoine à Tarbes (Hautes-Pyrénées), a bien mal commencé l’année 2019. Début janvier, il apprend en effet que le jugement rendu par la Cour d’appel de Bordeaux (Gironde), qui vaut décision exécutoire, a annulé sa licence de transfert accordée en mai 2015 par l’Agence régionale de santé (ARS) sur le site de l’ancien Arsenal de Tarbes, soit très exactement à 382 mètres du lieu d’origine de l’officine. Dès qu’il en sera officiellement informé par le directeur de l’ARS, il ne pourra plus délivrer le moindre médicament. «   Je serai donc dans l’obligation de fermer, les ventes de parapharmacie ne représentant que 5 à 6 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK