Le Moniteur des pharmacies n° 3260 du 14/02/2019
 

MÉDICAMENTS

Temps Forts

Enjeux

PAR MAGALI CLAUSENER  

Good bye England ! Le 29   mars, à minuit heure de Paris (11:00 pm in London), sonnera l’heure du Brexit. Le Royaume-Uni quittera l’Union européenne. A moins de 50 jours de cet événement historique, les inquiétudes sont fortes. Dans quelles conditions va s’effectuer ce départ ? Deux scénarios sont envisagés : celui d’un accord trouvé entre Albion et l’Union européenne, ou celui d’une bascule directe dans un «   Hard Brexit   ».

Que changerait un accord ? Un accord de retrait avait été négocié le 14 novembre 2018 entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE). Le principe était de mettre en place une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020, permettant aux administrations, aux entreprises et aux particuliers anglais et européens de s’adapter à la sortie définitive du Royaume-Uni de l’UE. C’est-à-dire à un rétablissement physique des frontières et de la douane. Durant cette période de transition, les marchandises et les personnes auraient continué de circuler librement entre les îles britanniques, la France et les autres pays européens «   sans qu'une modification ou réétiquetage ne soient nécessaires   », ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK