Comment faire pour… bénéficier des avantages du contrat Madelin - Le Moniteur des Pharmacies n° 3259 du 07/02/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3259 du 07/02/2019
 

Stratégies

Gestion

Auteur(s) : FRANÇOIS POUZAUD 

1Souscrire en prévoyance et retraite

Avec l’assurance-vie et le PERP (plan d’épargne retraite populaire), le contrat Madelin fait partie des placements fétiches des travailleurs non salariés (TNS). Il permet de compléter sa couverture sociale, de s’assurer un revenu de remplacement en cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident, d’incapacité temporaire ou d’invalidité par le versement d’indemnités journalières ou d’une rente, ou encore un supplément de revenus à l’heure de la retraite, versé sous forme de rente viagère.

La déductibilité fiscale des abondements de ce contrat, même plafonnée, constitue l’avantage majeur de cette solution : les cotisations et primes versées sont déductibles des revenus TNS dans une limite spécifique pour chaque garantie. Les prestations servies en contrepartie des cotisations versées, à savoir les indemnités journalières et les rentes, sont soumises à l’impôt sur le revenu et aux cotisations sociales, sauf les prestations en nature (remboursements des soins).

A noter : Les conjoints collaborateurs ont également la possibilité de bénéficier des avantages des contrats Madelin.

2Faire au moins un versement par an

Le montant des cotisations dépend de la classe de cotisation de base que le souscripteur a choisie au moment de la signature du contrat. Cette classe fixe un minimum et un maximum annuels à verser sur le contrat. Pour bénéficier des avantages fiscaux, les contrats Madelin doivent être alimentés de manière régulière.

Le capital du contrat Madelin « retraite » (renforcé des intérêts et produits) est aliéné et indisponible : sauf cas exceptionnels prévus par les divs, il n’est pas possible de le récupérer avant la conversion en rente au moment du départ en retraite. Aussi, Catherine Bel du cabinet Patrimoine Premier recommande de panacher avec un PERP qui présente le même avantage fiscal, mais avec une sortie possible en capital à hdiv de 20 % et jusqu’à 50 % les 5 premières années de la retraite (sur certains contrats grâce à une rente accélérée).

A noter : en cas de décès prématuré, un capital minimum peut être garanti aux ayants droit, sur option (mais ce n’est pas systématique).

3Sortir du capital en rente viagère

Le TNS doit attendre la retraite pour demander la sortie du contrat en rente viagère. Le mode de calcul de cette rente dépend de son choix entre 3 possibilités :

Absence de dispositions particulières : la rente sera calculée en fonction de l’espérance de vie de l’assuré selon les tables de mortalité en vigueur à la date de la retraite. Le contractant ne connaît alors le montant exact de sa rente qu’à son départ en retraite.

Choix des tables de mortalité en vigueur au moment du versement et non à la fin : le contractant a une vision plus régulière du montant de sa rente.

Taux de conversion garanti dès la souscription du contrat, toujours selon les tables de mortalité en vigueur à ce moment : c’est l’option la plus favorable puisqu’elle permet de se prémunir contre l’allongement de l’espérance de vie et d’avoir ainsi une meilleure visibilité sur le montant de sa future rente.§

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !