Le Moniteur des pharmacies n° 3258 du 01/02/2019
 

VAP

Questions de comptoir

■  YOLANDE GAUTHIER 


Oui, sans aucun doute. Le nouveau test immunologique a démontré ses bonnes performances en matière de détection de cancers et de lésions précancéreuses. Il permet de détecter 2,4 fois plus de cancers et 3,7 fois plus d’adénomes avancés (lésions précancéreuses) que l’ancien test au Gaïac. Les tumeurs sont aussi détectées plus précocement. Ainsi 46,5 % des cancers invasifs ont été dépistés à un stade 1 avec le nouveau test, versus 38 % au moyen du test au Gaïac. Le taux de participation au programme national de dépistage atteint actuellement 33,5 %, bien en deçà du seuil minimum de 45 % recommandé au niveau européen. Sources : Santé publique France ; Institut national du cancer.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Continuez-vous à ouvrir des DMP ?



MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK