Le Moniteur des pharmacies n° 3258 du 01/02/2019
 

RESSOURCES HUMAINES

Temps Forts

Enjeux

PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Le lien entre le nombre d’adjoints obligatoires et le chiffre d’affaires d’une officine n’a jamais été revu dans son principe. Faut-il oser toucher à ce sacro-saint critère d’embauche, compte tenu de l’impact des médicaments chers sur le chiffre d’affaires ? A l’aune des nouvelles missions, la réponse est tout sauf simple.

C’est un fait. L’afflux de molécules innovantes à 20 000 ou 30 000 euros la boîte n’est pas sans conséquence. Leur marge, plafonnée à partir de 1 600 € en 2019, pose un problème au regard de l’obligation immuable d’embauche d’un adjoint en fonction du chiffre d’affaires (CA). Ce qui n’a évidemment pas échappé à la vigilance des syndicats pharmaceutiques. « Le ratio utilisé pour embaucher un adjoint n’est plus cohérent et la vente de médicaments très chers ne reflète pas l’activité de dispensation des ordonnances », souligne ainsi Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Pointant elle aussi l’utilisation de ce critère devenu obsolète, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK