Le Moniteur des pharmacies n° 3258 du 01/02/2019
 

Edito

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Avouez-le. A vous aussi, ça vous est déjà arrivé d’entrer subclaquant dans la salle d’attente et de vous sentir presque guéri(e) dès que vous vous êtes retrouvé(e) devant le médecin. Figurez-vous que ce n’est peut-être pas qu’une impression. Deux psychologues de l’université de Stanford* (Etats-Unis) se sont intéressés à l’effet produit par le comportement du praticien sur le malade, prick-tests à l’histamine à l’appui. Le but n’était pas de savoir si tel ou tel praticien filait des boutons, mais bien d’essayer de comprendre si une personnalité empathique et rassurante obtenait de meilleurs résultats thérapeutiques. Et la réponse est oui. A travers cette expérience, les chercheurs californiens ont démontré qu’avec un praticien qui prend le temps de sourire, de discuter et d’expliquer les symptômes attendus, les démangeaisons ressenties étaient bien moins ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK