Le Moniteur des pharmacies n° 3258 du 01/02/2019
 

MON ENGAGEMENT

VAP

VAP

FRANÇOIS POUZAUD 

En 2017, la Cour des comptes a jugé que le réseau officinal était surdimensionné, évoquant même le chiffre de près de 10 000 officines excédentaires. Raison de plus pour développer des actions visant à défendre la pharmacie de proximité et rappeler que les patients y sont attachés. Les pharmaciens montluçonnais, unis dans un collectif, montrent l’exemple.

Dans l’Allier, à Montluçon, les diverses pharmacies qui maillent la commune vivent des heures économiques difficiles. Dans cette agglomération touchée par la baisse démographique, un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale et un revenu moyen par habitant inférieur à celui de l’Hexagone, quatre officines ont fermé au cours des huit dernières années. Celles toujours ouvertes sont logiquement inquiètes pour leur avenir et leurs patients qu’elles bichonnent. Aussi, au printemps dernier, dans un mouvement de solidarité, un collectif rassemblant 21 des 22  officines de Montluçon et de Désertines – une officine sous enseigne Lafayette installée en centre-ville depuis cinq ans n’a pas rejoint l’action – a décidé de prendre le taureau par les cornes pour sauver et faire vivre la pharmacie de proximité. « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK