Le Moniteur des pharmacies n° 3257 du 24/01/2019
 

VAP

Questions de comptoir

■  ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


Oui. Il est permis à une sage-femme de prescrire des produits de substitution nicotinique à ses patientes, ainsi qu’à toutes les personnes qui vivent régulièrement dans l'entourage de la femme enceinte, de l'enfant, ou qui en assure la garde, jusqu'au terme de la période postnatale. Les substituts prescrits sont pris en charge par l’Assurance maladie à 65 % (avec application du tiers payant). Source : Légifrance

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK