Le Moniteur des pharmacies n° 3257 du 25/01/2019
 

TRAÇABILITÉ-CONTREFAÇON

Temps Forts

Enjeux

PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Le 9   février, la pharmacie française passera à l’heure de la sérialisation. Ou pas. Car le retard accumulé pour des raisons à la fois techniques et politiques tant au niveau des pharmaciens d’officine que des éditeurs de logiciel a fini par rendre ce calendrier impossible à tenir. Un report de l’application de cette exigence européenne apparaît inévitable. Et le scénario d’un projet national se dessine.

La date du 9 février 2019 avait été fixée par le règlement délégué intervenant en application de la directive « médicaments falsifiés » relative à la mise en place d’un dispositif antieffraction et d’authentification des médicaments. Alors que les industriels ont assumé cette exigence et apposeront comme prévu, au jour J, un identifiant unique sur chacune de leur boîte de médicament de prescription médicale obligatoire, le doute est permis quant à voir le réseau officinal opérationnel sur la sérialisation dès cette année. « Nous espérons être en capacité de répondre à cette obligation dans les six à dix mois ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Souhaitez-vous vacciner contre la grippe quand l’expérimentation sera généralisée ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK