Le Moniteur des pharmacies n° 3256 du 17/01/2019
 

ENTRETIEN

Temps Forts

Entretien

PROPOS RECUEILLIS PAR MAGALI CLAUSENER ET LAURENT LEFORT. PHOTOS   : NICOLAS KRIEF 

Nicolas Revel dit ce qu’il pense et, plus encore, pense ce qu’il dit. Missions structurantes pour le réseau, génériques, coordination des soins, DMP, le patron de l’Assurance maladie assume ses engagements et défend ses choix. Quitte à déplaire.

Le Moniteur des pharmacies : Le démarrage des bilans partagés de médication a été décevant. Qu’en est-il de leur montée en puissance ? Nicolas Revel : Nous étions partis d’une hypothèse, à mon sens raisonnable, qu’en moyenne une officine serait amenée à réaliser un bilan partagé de médication pour une vingtaine de patients chaque année. Nous observons à la fin de 2018 que les officines qui se sont lancées dans les bilans de médication sont sur un rythme parfaitement en ligne avec cet objectif. L’élément décevant et tout à fait inattendu est que le nombre d’officines qui font des bilans de médication est bien inférieur à ce que nous attendions, à savoir 2 900 à la fin de l’année dernière. Pour celles qui font des bilans, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !