Le Moniteur des pharmacies n° 3254 du 10/01/2019
 

Temps Forts

Ouverture


La délivrance le même jour d’une ordonnance bizone (médicaments prescrits à la fois dans l’espace supérieur en ALD et sur la partie intercurrente) ne peut entraîner deux facturations distinctes. L'ordonnance bizone étant une modalité de prescription en vue d'une prise en charge adaptée à la pathologie du patient, il n'est juridiquement pas envisageable de diviser la facturation entre l'ordonnance ALD et l'autre car il ne s'agit que d'une seule et même ordonnance rédigée après l'examen clinique du patient. La question pouvait se poser dans le cadre de la mise en place des nouveaux honoraires. Exception toutefois, si la délivrance est partielle et fractionnée à l’initiative d’un patient qui décide, par exemple, de prendre un complément de médicaments ultérieurement.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK