Le Moniteur des pharmacies n° 3251 du 13/12/2018
 

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Dépassé, le stade de la simple préoccupation. C’est un fléau majeur. Les overdoses par opioïdes font plus de victimes que les accidents de la route ou les armes à feu aux Etats-Unis. En France, les détournements de certains médicaments ne sont pas non plus négligeables sur le plan quantitatif, de l’aveu même du directeur général de l‘Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Dominique Martin. A tel point que, le 26 novembre, l’ANSM a signé avec l’Ordre des pharmaciens une convention visant à détecter les ventes inhabituelles d’antalgiques opiacés, de traitements substitutifs aux opiacés et de psychotropes. En tout, cinq molécules suivies à la trace. Certains spécialistes de l’addiction n’hésitent pas à taper plus fort encore. Dans un éditorial publié ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK