Le Moniteur des pharmacies n° 3242 du 11/10/2018
 

VAP

SONDAGE

PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS POUZAUD 

En cas de refus de substitution, êtes-vous favorable à ce que les patients paient la différence entre princeps et génériques ?

OUI MAIS… Certains patients refusent par principe le générique et il n’y a pas de raison de faire supporter le surcoût d’un princeps à la collectivité. Quand on leur propose un générique, ils ont le culot de nous rétorquer qu’ils ont encore le choix. Si la mesure passe, en cas de refus de la substitution, ils devront alors pleinement assumer leur choix. A l’inverse, il y a des patients qui peuvent présenter un vrai problème d’intolérance au générique ou qui confondent les boîtes. Il y a donc un tri à faire et il faut évaluer les situations où les patients ont de bonnes raisons de refuser la substitution. C’est pourquoi je pense que ce travail de discernement réalisé en amont, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK