Diamox et Défiltran, pas chez la femme enceinte - Le Moniteur des Pharmacies n° 3242 du 11/10/2018 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3242 du 11/10/2018
 

Expertise

Autour du médicament

Auteur(s) : YOLANDE GAUTHIER 

Une revue des données sur l’acétazolamide (Diamox et Défiltran) montre que la molécule est tératogène chez plusieurs espèces animales. Chez l’homme, des cas de malformations et de toxicité pour le fœtus exposé pendant la grossesse ont été rapportés : malformations affectant le système oculaire, la face et le squelette, anomalies métaboliques, anomalies du volume amniotique, retards de croissance chez le nouveau-né. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a par conséquent modifié l’utilisation de la molécule chez la femme enceinte. La crème Défiltran, utilisée dans le traitement local d’appoint des œdèmes post-traumatiques ou postopératoires, est dorénavant contre-indiquée tout au long de la grossesse. Quant à la spécialité Diamox en comprimé sécable ou en poudre pour préparation injectable, utilisée dans le traitement du glaucome, de certaines alcaloses métaboliques ou du mal des montagnes, elle est contre-indiquée au cours du 1er trimestre de la grossesse. Son utilisation aux 2e et 3e trimestres sera réservée aux cas d’absolue nécessité. Une contraception efficace doit être mise en place avant l’instauration d’un traitement par Diamox ou Défiltran. §

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !