Le Moniteur des pharmacies n° 3240 du 27/09/2018
 

RÉACTIONS

Vous avez la parole


En même temps, on ne pouvait pas nous pondre une plus belle usine à gaz, complexe et chronophage à souhait. Pourquoi pas une lettre code ? A-t-on si honte de nos actes pour être obligés de passer par le site de la sécurité sociale, si peu ergonomique, pour quémander quelques honoraires qui ne paieront même pas le temps passé par un pharmacien adjoint (quand il y en a un bien sûr) ? Et le tout bien sûr payé à 1 an et demi. Pendant ce temps les baisses de prix sont déjà là pour compenser ces petits honoraires d'ores et déjà perdus. J'en ai fait un... Le médecin a déchiré le compte-rendu. Un patient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Depuis le couvre-feu généralisé, constatez-vous un accroissement de la fréquentation avant 18 heures ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK