Le Moniteur des pharmacies n° 3239 du 20/09/2018
 

ENTRETIEN

Temps Forts

Entretien

PROPOS RECUEILLIS PAR MAGALI CLAUSENER 

Président depuis mai 2017 de France Assos Santé (ex-CISS), Alain-Michel Ceretti ne mâche pas ses mots sur l’inadéquation entre l’offre de soins et les besoins des patients. Tout en reconnaissant l’importance du rôle des pharmaciens. De là à payer pour les services qu’ils apportent, c’est une autre paire de manches.

Pour quelles raisons avoir publié une tribune dans « What’s Up Doc ? » de juin 2018, où vous prônezde revoir progressivement la liberté d’installation des médecins en instaurant, dans les zones surdotées, une obligation pour les jeunes médecins de consacrer une partie de leur temps à des missions de service public en pratiquant des tarifs encadrés ? A.-M. Ceretti : Aujourd’hui, l’intérêt des personnes malades ne rencontre plus l’intérêt des professionnels de santé. Tout le monde doit mettre de l’eau dans son vin, mais les médecins ne mettent pas beaucoup d’eau… La notion de progressivité est importante. Je propose de démarrer une révision des règles d’installation à partir d’une première génération d’étudiants de médecine. Il y a un vrai ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Allez-vous vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 quand le ministère aura donné son feu vert ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !