Le Moniteur des pharmacies n° 3233 du 05/07/2018
 

RÉACTIONS

Vous avez la parole

Vous avez la parole


Au lieu de baisser les prix des Bydureon and co (et créer ainsi des pénuries), la CPAM ferait mieux d'obliger les patients (et donc les généralistes) à avoir recours aux services d'un endocrinologue une fois par an, histoire de maîtriser les glycémies et l'alimentation... Quant au FreeStyle Libre, vu son approvisionnement erratique et “à la tête du client” (certains sont livrés en 15 jours, d'autres en 6 à 8 semaines), déremboursement […], puisque les patients ne peuvent pas compter dessus régulièrement ! […]. Actualité publiée le 29 juin 2018

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK