Le Moniteur des pharmacies n° 3232 du 30/06/2018
 

IATROGÉNIE

Expertise

Ouverture

YOLANDE GAUTHIER 


On le sait, le valproate de sodium et ses dérivés ne doivent pas être utilisés chez la femme enceinte. L’étude pharmaco-épidémiologique de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), rendue publique le 22 juin 2018, a confirmé les risques de troubles neurodéveloppementaux précoces pour les enfants exposés in utero : 4 à 5 fois plus de risques de troubles mentaux et du comportement (troubles du spectre autistique, retard mental, troubles des fonctions cognitives et de leurs acquisitions…) par rapport à des enfants non exposés, et jusqu’à 8 ou 10 fois plus en cas d’utilisation des doses les plus fortes de valproate. Qu’en est-il des autres traitements antiépileptiques ? L’étude, qui a inclus plus de 1,7 million d’enfants nés entre le 1er janvier ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK