Le Moniteur des pharmacies n° 3232 du 30/06/2018
 

Stratégies

Angle droit


Propriété de l’ordonnance : A l’officine, Nadine conserve les originaux des ordonnances des patients atteints de pathologies chroniques. Chaque mois, elle peut ainsi préparer à l’avance les délivrances et avertir les patients que leurs médicaments sont disponibles. Monsieur B. n’est pas très satisfait de cette nouvelle organisation. Il soutient à Nadine que l’ordonnance lui appartient et qu’il doit la récupérer. A-t-il raison ? L’arrêté du 29 août 1983, publié au Journal officiel du 31 août 1983 édicte que l’original de l’ordonnance est la propriété du patient. A ce titre, le pharmacien ne peut pas le conserver, sauf accord express du propriétaire. Dans ce cas, il est prudent de vérifier que l’assurance de la pharmacie permet d’assurer la conservation de ces ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK