Le Moniteur des pharmacies n° 3232 du 30/06/2018
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


L’exposition chronique aux pesticides pourrait réduire l’efficacité des chimiothérapies, notamment dans certains lymphomes. C’est ce que tend à démontrer une étude menée par le D r Sylvain Lamure (CHU de Montpellier–Hérault) et le D r Pascale Fabbro-Peray (CHU de Nîmes–Gard) sur 244 patients suivis pour un lymphome B à grandes cellules, entre 2010 et 2015. Après avoir évalué l’exposition des patients aux pesticides en fonction de leur parcours professionnel, l’équipe obtient des résultats assez nets. Le taux d’échec (réponse non complète au traitement) est plus important chez ceux exposés aux pesticides (22,4 %) que chez les non exposés (11,3 %). Les agriculteurs constituent le groupe le plus à risque, avec un taux d’échec de la chimiothérapie de 31,4 % et une probabilité de survie à 2 ans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK