Le Moniteur des pharmacies n° 3231 du 23/06/2018
 

SEVRAGE TABAGIQUE

Temps Forts

Enjeux

PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Si les fumeurs qui souhaitent arrêter sont les grands gagnants du remboursement sur prescription médicale des substituts nicotiniques décidé par la ministre de la Santé, la mesure ne risque-t-elle pas de faire vaciller le marché OTC et de reléguer au second plan l’accompagnement et le conseil du pharmacien ? Un point sur lequel les officinaux ne doivent pas mégoter.

Paquet de cigarettes neutre, son prix à 10 € fin 2020, augmentation du forfait de prise en charge des substituts nicotiniques de 50 à 150 € par an, opération Moi(s) sans tabac en novembre, c’est déjà beaucoup mais cela ne suffit toujours pas. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, souhaite amplifier sa politique offensive contre le tabac et y va d’une nouvelle mesure emblématique. Le 26 mars dernier, elle a annoncé la substitution progressive de la prise en charge forfaitaire à 150 € par an (maintenue jusqu’à fin 2018) par un remboursement classique à 65 % par l’Assurance maladie, sans avance de frais, grâce au tiers payant en pharmacie. Une mesure attendue depuis longtemps par les tabacologues. « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK