Le Moniteur des pharmacies n° 3231 du 23/06/2018
 

Temps Forts

Ouverture


L’ANSM a lancé une enquête de pharmacovigilance sur l’anti-ostéoporotique Prolia (dénosumab). En cause, un risque possible de fractures vertébrales multiples à l’arrêt du traitement (11 cas déclarés en France depuis la commercialisation en 2011). Les résultats devraient être connus à l’automne prochain. En attendant, le rapport bénéfice/risque de Prolia reste positif et les patients ne doivent pas arrêter leur traitement. Cette enquête sera étendue à Xgeva, autre médicament renfermant du dénosumab et utilisé en cancérologie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK