Le Moniteur des pharmacies n° 3231 du 23/06/2018
 

Edito

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Voilà qui vire à la chronicité. En mars dernier, l’homéopathie se retrouvait sous le feu d’une tribune de 124 professionnels de santé dénonçant le recours aux médecines alternatives. Granules et globules pouvaient encore compter sur une ministre de la Santé bienveillante à leur égard : utiles pour éviter le recours à des médicaments plus toxiques, donc pas de remise en cause de la prise en charge. Pourtant, quelques semaines plus tard, les propos, tout aussi ministériels dans la forme, se montrent plus tranchants sur le fond : « L’homéopathie a-t-elle vocation à être payée par l'argent commun alors que c'est un choix sociétal ? Aujourd’hui, il n’y a plus aucun pays européen qui la rembourse. La France pourrait suivre, sauf si l’évaluation apporte la preuve que ces médicaments sont efficaces. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK