Le Moniteur des pharmacies n° 3231 du 23/06/2018
 

Temps Forts

Ouverture


L’ANSM a émis de nouvelles recommandations relatives à la contraception pour les patients traités par mycophénolate (Cellcept et génériques, Myfortic). Ainsi, le patient masculin OU (et non plus ET) sa partenaire féminine doit utiliser une contraception efficace pendant le traitement et au moins les 90 jours qui suivent son arrêt. Quant à la patiente en âge de procréer, elle peut désormais n’utiliser qu’une seule méthode contraceptive efficace avant le début, pendant le traitement et 6 semaines après l’arrêt, même s’il reste préférable d’avoir deux méthodes contraceptives complémentaires. Dernier point, la durée de validité de la prescription hospitalière et du formulaire d’accord de soins signé par les femmes passe de 6 mois à 1 an.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK