Le Moniteur des pharmacies n° 3230 du 16/06/2018
 

Temps Forts

Ouverture


Les parlementaires reçoivent actuellement par courrier un drôle de médicament. EgaMED a deux indications. La première est d’alerter les Français et les pouvoirs publics sur les menaces qui pèsent sur le secteur de la répartition, une démarche engagée par la CSRP (Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique), son découvreur. La seconde est de faire comprendre qu’après dix ans de mesures gouvernementales défavorables au secteur, la répartition pharmaceutique n’est économiquement plus rentable. Risque d’effet secondaire ? Cela pourrait menacer la base du modèle français de distribution des médicaments. Enfin, EgaMed est soumis à prescription, celle du Dr Agnès Buzyn qui a annoncé le lancement d’une concertation sur le mode de rémunération des répartiteurs avec la Direction de la Sécurité sociale (DSS). La ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK