Le Moniteur des pharmacies n° 3230 du 16/06/2018
 

ASSOCIATION

Stratégies

L’équipe

CHLOÉ DEVIS 

Gérer une ou plusieurs officines en duo n’est plus rare aujourd’hui. Mais au-delà des termes contractuels, les personnalités doivent être compatibles et les règles du jeu clairement établies à l’avance pour éviter un divorce anticipé.

Selon le panorama de la démographie professionnelle établi au 1er janvier 2018 par l’Ordre, l’exercice sous forme de société d’exercice libéral (SEL) concerne aujourd’hui 49 % des officines. De plus en plus nombreux aussi sont les titulaires enclins à faire monter un adjoint au capital pour lui confier les rênes à l’heure de la retraite. Autant de raisons de s’associer… à condition de le faire en connaissance de cause. Côté face, « fonctionner en tandem offre la possibilité de croiser les points de vue et d’additionner les compétences, mais aussi de faire front ensemble dans les situations difficiles », fait ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK