Le Moniteur des pharmacies n° 3227 du 26/05/2018
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


Il existerait un risque de tératogénicité avec l’anti-VIH dolutégravir. C’est ce que suggèrent les résultats préliminaires d’une étude observationnelle menée au Botswana, quatre cas d’anomalies de fermeture du tube neural ayant été constatés parmi 426 bébés (soit 0,9 %) nés de femmes VIH+ dont la grossesse a été découverte pendant un traitement par dolutégravir. En parallèle, 14 cas ont été identifiés chez 11 173 enfants (soit 0,1 %) dont la mère prenait d’autres anti-VIH. Le taux d’anomalies de fermeture du tube neural est estimé en France de 0,5 à 1 pour 1 000 grossesses. Dans l’attente des résultats définitifs, l’Agence européenne des médicaments (EMA) suggère d’ores et déjà de ne pas prescrire de dolutégravir aux femmes ayant un projet de maternité et recommande aux femmes fertiles traitées par la molécule ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK