Le Moniteur des pharmacies n° 3225 du 12/05/2018
 

INTERPROFESSIONNALITÉ

Temps Forts

Enjeux

PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Alors que les officinaux assurent la montée en charge des bilans partagés de médication, comment leur arrivée est-elle perçue par les médecins et les infirmiers ? L’interprofessionnalité en sortira-t-elle renforcée ? Réponses.

L’arrêté publié le 16 mars 2018 au Journal officiel a officialisé les modalités de mise en œuvre du bilan de médication partagé pour les personnes âgées polymédiquées, mais les prescripteurs ont encore du mal à discerner le nouvel axe collaboratif pharmacien-médecin. « C’est flou ! Je reçois beaucoup de questions de mes confrères, il y a autour des bilans de médication une forme d’ignorance du fait que les médecins n’ont pas été consultés officiellement sur cette nouvelle mission des pharmaciens », rapporte Jacques Battistoni, président du syndicat MG France. Selon lui, leur mise en place nécessite une phase de concertation pluriprofessionnelle et, pour cela, le lieu idéal au plan national est la Fédération des soins primaires. « Les professionnels de santé doivent également se rencontrer au niveau des territoires de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK