Le Moniteur des pharmacies n° 3223 du 28/04/2018
 

Expertise

Phytothérapie

CHANTAL OLLIER 

Vanté depuis l’Egypte ancienne jusqu’à l’époque de Molière pour ses nombreuses propriétés, le mélilot a fini par décevoir et tomber dans l’oubli. Il possède pourtant de réels intérêts.

PRINCIPAUX CONSTITUANTS Dérivés coumariniques : mélilotoside donnant de la coumarine (min 0,3 %) par hydrolyse lorsqu’on coupe la plante. Présence possible de mélilotine, scopolétol, ombelliférone. Acides phénols : acides mélilotique, férulique, caféique, salicylique. Flavonoïdes : hétérosides du kaempférol et de la quercétine. Saponosides : hétérosides de soyasapogénols B,E, soyasaponine I, mélilotigénine. MÉCANISME D’ACTION L’action veinotonique est attribuée à la coumarine et implique plusieurs mécanismes d’action : effet anti-inflammatoire et antalgique, anti-œdémateux, augmentation du débit veineux, diminution de la perméabilité capillaire, activation des sphincters pré-capillaires et dilatation des anastomoses artérioveineuses avec normalisation de la déformation des hématies. La coumarine serait également impliquée dans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK