Le Moniteur des pharmacies n° 3223 du 28/04/2018
 

Temps Forts

Ouverture


Les caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) du Morbihan, de la Haute-Garonne et des Bouches-du-Rhône vont expérimenter pendant trois ans la prise en charge de séances de psychothérapie en ville, pour les adultes âgés de 18 à 60 ans qui présentent des troubles de santé mentale d’intensité légère à modérée. C’est le médecin traitant qui adressera le patient avec une ordonnance à un psychologue clinicien ou un psychothérapeute agréé. La CPAM règlera directement les séances aux professionnels de santé. L’expérimentation sera étendue aux Landes à l’automne 2018.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK