Le Moniteur des pharmacies n° 3222 du 21/04/2018
 

E-SANTÉ

Temps Forts

Enjeux

PAR MAGALI CLAUSENER 

En Belgique, 24 applications en santé mobile vont être remboursées de façon expérimentale. En France, alors que l’e-santé ne se développe pas à la vitesse 4 G, un tel projet suscite réflexions et débats. Sans aboutissement immédiat.

C’est en 2013 que le gouvernement belge a lancé son premier « Plan d’action e-Santé ». L’objectif ? Déployer l’e-santé : dossier médical numérique, prescription électronique, accès des patients à leurs données, traçabilité des implants et médicaments. Parmi les 20 points d’action du plan actualisé en 2015, figure également la « mobile health » ou « m-health ». L’idée est d’innover et de développer des applications mobiles de santé (matériel et logiciel) permettant « au patient, à son entourage et aux différents dispensateurs et différentes parties prenantes de collecter, de visualiser, de stocker, de partager et d’utiliser intelligemment, 24 heures sur 24, des informations et données relatives à la santé et au ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK