Le Moniteur des pharmacies n° 3222 du 21/04/2018
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


Parmi plus de 400 pratiques de soins non conventionnelles (également appelées « médecines alternatives et complémentaires ») dénombrées par l’OMS, seules l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie sont reconnues par l’ordre des médecins. Elles peuvent ainsi faire l’objet de titres et de mentions sur les plaques et les ordonnances des praticiens. Contrairement à la médecine conventionnelle qui repose sur des traitements dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée, la grande majorité des pratiques de soins non conventionnelles doivent encore être évaluées avec certitude sur leur mode d’action, leurs effets, leur efficacité ou leur dangerosité. Sources : ordre des médecins ; ministère des Solidarités et de la Santé.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK