Le Moniteur des pharmacies n° 3222 du 21/04/2018
 

Temps Forts

Ouverture


Une nouvelle étude publiée dans Environmental Health Perspectives renforce les preuves d’une action néfaste in utero de l’ibuprofène sur les tissus reproducteurs des fœtus. Fait nouveau, elle montre que le paracétamol est également susceptible d’affecter le développement des cellules germinales au sein des ovaires et testicules de fœtus humains, dans des proportions similaires à celles de l’ibuprofène. Ainsi, in vitro, les ovaires exposés pendant 7 jours au paracétamol voient leur nombre de cellules germinales diminuer de 43 %, tandis que les testicules fœtaux accusent une chute de 28 %. Les chercheurs invitent les femmes enceintes à bien réfléchir avant de prendre un antalgique, et recommandent d’absorber la plus faible dose possible pendant la période la plus courte possible.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK