Le Moniteur des pharmacies n° 3222 du 21/04/2018
 

OLIVIER RÉSANO, DIRECTEUR COMMERCIAL DE MEKAPHARM

Stratégies

Interview

PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Sauf retard, la sérialisation doit entrer en vigueur le 9 février 2019. Cette perspective rend-elle l’automatisation du back office encore plus opportune ? Va-t-elle modifier les organisations et habitudes de chargement des machines ? Réponses d’Olivier Résano, de Mekapharm, société qui fabrique robots et automates.

Quel est l’objectif recherché au travers de la sérialisation ? Olivier Résano.L’objectif de la sérialisation est de lutter contre la contrefaçon, la fraude et les marchés parallèles en obligeant les fabricants à apposer un numéro de série unique par boîte sortant de leurs lignes de production. Ces numéros de série devront être désactivés lors de la délivrance, et toute anomalie (numéro inexistant ou déjà désactivé) déclenchera une alerte. Pour les pharmaciens équipés d’un automate ou d’un robot, la sérialisation va-t-elle modifier le processus de réception des commandes ? O.R.Non, en aucune manière puisque le logiciel des machines pourrait enregistrer les numéros de série des boîtes reçues de deux manières : d’abord en scannant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Constatez-vous un impact du mouvement des Gilets jaunes sur votre activité économique ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK