Le Moniteur des pharmacies n° 3222 du 21/04/2018
 

RÉACTIONS

Vous avez la parole


La politique, c'est tout un art consistant à ménager la chèvre et le chou, je vous laisse choisir qui est qui parmi l'électeur et les intérêts économiques qu'il ne faut pas contrarier.
Au point que madame la Ministre se prend les pieds dans le tapis en évoquant d'une part un effet placebo et d'autre part des “soins” qui seraient “bénéfiques” sans être nocifs.
 Force est donc de conclure que les placebos sont bénéfiques sans être nocifs et doivent de ce chef être remboursés par la collectivité. Vaut mieux un patient qui prend un Bryonia par ci et un Nux vomica par là, que de voir le même patient se goinfrer d'anti-inflammatoires et d'antalgiques. Du moins pour la Sécu. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK