Le Moniteur des pharmacies n° 3222 du 21/04/2018
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  ANNE DROUADAINE 


Oui, et même mortel. Il s’agit de l’amanite printanière ou Amanita verna. Elle occasionne chez son consommateur un syndrome phalloïdien. Celui-ci comprend trois étapes : après l’ingestion, une période de latence asymptomatique d’au moins six heures (en moyenne de 10 à 12 heures), suivie d’une phase gastro-intestinale puis d’une phase d’atteinte viscérale. La phase gastro-intestinale dure en moyenne 24 à 48 heures au cours desquelles surviennent simultanément des vomissements, des crampes abdominales et des diarrhées aqueuses très abondantes. Une déshydratation sévère et une soif intense peuvent s’y ajouter ainsi qu’une hypotension et une tachycardie. Il peut exister une courte période de rémission avant la survenue de la phase viscérale caractérisée par une cytolyse hépatique, une insuffisance hépato-cellulaire et/ou une insuffisance rénale. Une encéphalopathie hépatique et une hémorragie peuvent être présentes. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK