Le Moniteur des pharmacies n° 3220 du 07/04/2018
 

RUPTURES DE STOCK

Temps Forts

Enjeux

PAR FRANÇOIS POUZAUD 

« Le bon médicament au bon endroit au bon moment ». Ce leitmotiv signe un engagement de l’ensemble des répartiteurs, alors que la hausse de produits manquants devient inquiétante. Chaque grossiste s’attaque donc, à sa façon, aux ruptures de stock.

Les ruptures de stock sont montées d’un cran en 2017. Près de 530 médicaments d’intérêt thérapeutique majeur ont été victimes de pénurie l’an dernier, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament. En un an, le nombre de signalements a explosé : + 30 % tandis que 80 % des Français expriment une crainte pour l’avenir à propos des risques de rupture de certains médicaments, révèle un sondage mené par IPSOS pour la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) publié le 29 mars. Par ailleurs, 64 % estiment qu’il est essentiel de disposer immédiatement des médicaments en pharmacie. Ces ruptures de stock créent aujourd’hui beaucoup de tensions dans les officines. Selon une enquête d’octobre dernier, menée par Odoxa pour OCP, plus du tiers des patients changeraient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK