Le Moniteur des pharmacies n° 3220 du 07/04/2018
 

Stratégies

Gestion

FRANÇOIS POUZAUD 


1Evaluer le besoin de changement Le pharmacien est libre de restreindre ou d’étendre les horaires d’ouverture de son officine, dans le respect des règles du droit du travail et du service de garde (fixé de 20 heures à 8 heures pour la nuit).Une réduction d’horaire peut être ponctuelle, en été par exemple, lorsque la fréquentation baisse. Elle peut aussi être définitive et répondre à des variations de fréquentation journalières ou hebdomadaires constatées par le pharmacien. Pour décider d’une modification (par exemple, une hausse), il faut peser le pour (gain espéré de CA, bénéfices en termes d’image et de confort de travail, amélioration du service rendu et fidélisation de la patientèle), et le contre (coûts supplémentaires en chauffage, électricité, salaires, management du personnel…). ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK