Le Moniteur des pharmacies n° 3219 du 31/03/2018
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  ANNE DROUADAINE 


Sous-arbrisseau de 40 cm de haut au maximum, de la famille des lamiacées, le thym est fréquent dans les régions méditerranéennes. La drogue est constituée par les feuilles et les fleurs séparées des tiges préalablement séchées de Thymus vulgaris L. et/ou Thymus zygis Loefl ex L., ou thym d’Espagne (monographie de contrôle à la Pharmacopée européenne). Le thym a une action antitussive et antispasmodique (flavonoïdes, thymol), antiradicalaire et antioxydante (acide rosmarinique, flavonoïdes). Le thym est traditionnellement utilisé par voie orale comme expectorant en cas de toux (infusion de 5 minutes, 1 à 2 g par prise, 3 à 4 fois par jour) durant une semaine maximum. Il est aussi utilisé en infusion à boire après les repas (5 g/l, 250 à 500 ml par jour) pour faciliter la digestion (ballonnements, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !