Le Moniteur des pharmacies n° 3217 du 23/03/2018
 

Edito

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Les années passent et se ressemblent. Constatant une inflation de 29 % du prix des médicaments non remboursables depuis 2006, l’UFC-Que Choisir a appelé mercredi 21 mars à une « libéralisation encadrée » qui permettrait, selon elle, une économie de 252 millions d’euros. Dit autrement, l’association de consommateurs prône la vente en parapharmacie et grandes surfaces, alors même que l’idée a été écartée dans la Loi Pacte* présentée en conseil des ministres le 18 avril prochain. Sa proposition fait suite à une enquête menée en officine autour d’une demande d’Actifed Jour et Nuit et de paracétamol. 7 % des pharmaciens – ceux qui ont donc la tête bien dure malgré la récurrence d’enquêtes de ce type- n’ayant pas du tout alerté sur les risques, l’UFC-Que Choisir ne s’embarrasse pas de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK