Le Moniteur des pharmacies n° 3216 du 17/03/2018
 

DOULEUR

Stratégies

Marchés

CHLOÉ DEVIS 

Le marché de l’antalgie a légèrement fléchi l’an dernier en raison d’un syndrome grippal peu virulent. Il reste néanmoins soutenu par la prescription et l’essor des nouvelles références en OTC.

Avec une baisse de 28,4 % du nombre de cas de syndromes grippaux enregistrée par le Réseau Sentinelles, l’hiver 2017 a soufflé un froid sur le chiffre d’affaires global des antidouleurs, qui recule de 1,8 % en valeur en cumul mobile annuel à décembre 2017 selon les chiffres IMS LMPSO fournis par Sanofi. D’après la même source, les ventes des antalgiques de palier I restent dépendantes à 80 % de la prescription. Quant au secteur de l’automédication, il est en repli de 1% en valeur, à 550,7 millions d’euros, et de 0,5 % en volume pour 96,8 millions d’unités vendues en CMA à décembre 2017 selon IMS Health. Autre tendance notable, relevée par Pfizer, « un accroissement de la demande en forts dosages (400mg d’ibuprofène ou 1000mg de paracétamol) dans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK