Le Moniteur des pharmacies n° 3216 du 17/03/2018
 

Expertise

Formation

CHRISTINE ANSALDI 

Les papillomavirus humains sont responsables de lésions cutanéomuqueuses généralement bénignes. Certains génotypes peuvent être à l’origine de cancers, en particulier celui du col utérin.

Quelles sont leurs caractéristiques ? Les papillomavirus humains (HPV) sont des virus à ADN très répandus appartenant à la famille des Papillomaviridae. Ils infectent exclusivement les cellules épithéliales de la peau ou des muqueuses. Il existe plus de 160 génotypes d’HPV, qui diffèrent par leur tissu cible et leur pouvoir oncogène. Parmi les HPV à tropisme anogénital, on distingue : – les HPV à potentiel cancérogène élevé (dits à haut risque) ; surtout les génotypes 16 et 18, mais aussi 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59 et 66. – les HPV à faible potentiel cancérogène (dits à bas risque) ; notamment les génotypes 6 et 11. Comment se transmettent-ils ? Les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK