Le Moniteur des pharmacies n° 3215 du 10/03/2018
 

RÉPERTOIRE DES GÉNÉRIQUES

Temps Forts

Focus

ANNE-HÉLÈNE COLLIN ET LAURENT LEFORT 


Phytothérapie ou pas, la règle c’est la règle. Et elle est précise. Seuls les médicaments à base de plantes ayant la même composition qualitative et quantitative en substance active, la même forme pharmaceutique, une activité thérapeutique équivalente et dont la substance active (extrait de plantes) est décrite conformément à une monographie de plantes publiée par l’Agence européenne du médicament (EMA) pour un usage médical bien établi, peuvent être inscrits au Répertoire des groupes génériques pour les médicaments à base de plantes. A ce jour, selon l’annexe publié en décembre 2017 par l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM), ont été créés 9 groupes concernant 6 substances définis en fonction de la drogue, du procédé d’extraction et de la forme : ginkgo, ispaghul, lierre grimpant, millepertuis, séné et vigne rouge. Le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !